Mieux vivre avec une pathologie cardiaque

L’expression « troubles cardiaques » fait référence aux pathologies cardiaques ou cardiovasculaires mais aussi à l’emballement du cœur lors d’un coup de stress ou d’une émotion forte. Le cœur est soumis à des rythmes parfois plus intensifs que d’autres tout au long de sa constante activité. La sophrologie peut nous aider à mieux sentir ce muscle et mieux gérer son rythme.

maladie-cardio-vasculaire

Il existe diverses pathologies cardiaques et cardiovasculaires. Certaines sont la conséquence de maladies génétiques, d’autres sont dues à un rythme de vie ou une hygiène de vie inadaptés au bon fonctionnement du corps. Les causes sont variées. Mais les effets sont inconfortables, et souvent douloureux. Le stress participe de plus en plus à la multiplication de ces pathologies, puisqu’il fait accroître le rythme et la fréquence cardiaque. J’agis avec les personnes qui viennent me consulter sur deux axes : préventif et curatif.

En préventif, il s’agit souvent d’apprendre à mieux gérer le stress et l’émotion, et ce via la technique de respiration contrôlée et ses effets physiologiques. A force de pratiquer ces exercices, la fréquence respiratoire et le rythme cardiaque se régulent, se calment. Cet aspect préventif concerne souvent les personnes qui viennent me voir pour gérer leur stress. Les personnes hypertendues sont concernées également, et tous ceux qui ne sont pas satisfaits de leur respiration, qui la juge insuffisante ou même gênante. Bref, réduire les risques de pathologie cardiovasculaire qui pourraient découler de cela, voilà tout mon travail de prévention.

Pour ceux qui souffrent déjà de pathologies avérées, on travaille davantage sur un aspect curatif. Attention, il ne s’agit pas de remplacer médecin et pharmacopée, comme je le dis toujours, mais d’agir en complémentarité. La sophrologie est une clé pour réduire la gêne ou la sensation de douleur inhérente aux pathologies cardiaques et cardiovasculaires. Je ne pourrai pas guérir la maladie avec vous, mais plutôt apporter un mieux-vivre au quotidien. J’interviens aussi auprès de personnes avant et après leur opération du cœur. Avant l’opération, il s’agit de calmer la personne, d’instaurer un climat de sérénité dans le contexte souvent angoissant de l’opération. Après l’opération, il s’agit plutôt d’aider un patient à se reconnecter à ses sensations, en pouvant justement sentir son rythme cardiaque et pouvoir le moduler grâce à la respiration contrôlée. Parfois même, avoir l’impression qu’on réapprend à se servir de son cœur, ou même apprivoiser son nouveau cœur issu d’une greffe. Évidemment, ce muscle fonctionne de façon autonome grâce au cerveau, sans qu’on n’en ait toujours conscience, mais on peut néanmoins avoir la sensation de maîtriser son cœur, ce qui apporte soulagement, réconfort et sécurité en post-opératoire.

Encore une fois, on voit tous les champs que la sophrologie peut toucher, et les multiples effets positifs au sein de chacun de ces champs. Finalement, la sophrologie peut prévenir énormément de maladies ou de troubles de santé, et même réduire les désagréments lorsqu’ils sont déjà présents. Alors, à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *